Le Forum des passionnés de cinéma

Discussions et échanges sur le théme du cinéma d'art et essai à Bayonne, sur tout le Pays basque, le sud des Landes et ailleurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 gazette n° 207 : Noir c'est noir...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 24/08/2005

MessageSujet: gazette n° 207 : Noir c'est noir...   Sam 3 Nov - 12:14



Noir c’est noir…

On nous renvoie parfois que les films ne sont pas gais et que le cinéma reflète trop souvent la douleur du monde. Les comédies, les films où l’on respire la joie à pleins poumons ne sont pas légion et on peut préférer aux films graves la fantaisie et la légèreté (si l’on peut dire) de films comme JOYEUSES FUNERAILLES ou DEUX VIES PLUS UNE.

Si l’on met de côté le fait que les films sont le reflet d’une époque qui n’incite pas à l’optimisme (voir la programmation du Mois du Doc), on peut aussi considérer cette noirceur comme le désir des cinéastes d’aller voir sous les apparences, pour regarder ce qui n’est pas toujours glorieux ou reluisant. On pense à l’odyssée très sombre de DARLING, à la fable pessimiste de Peter Brook SA MAJESTE DES MOUCHES ou encore à la noirceur étincelante des PROMESSES DE L’OMBRE que nous adresse Cronenberg. La noirceur est repoussante si elle est complaisante ou cynique. Elle devient intéressante si elle ouvre d’autres horizons, comme dans DE L’AUTRE COTE de Fatih Akin, qui a troqué les sentiments exacerbés de HEAD ON pour filmer de façon plus apaisée le dialogue douloureux entre l’Allemagne et la Turquie, « deux pays liés par les larmes de l’exil et le sang des cercueils » selon la formule d’Olivier Séguret. Il fait palpiter la vie chez ses personnages traversés par la maladie, la mort et l’amour et laisse percer l’espoir. Comme le secret rayon de soleil qui illumine le film de Lee Chang-Dong ou LA FORET DE MOGARI, les revers que subissent ces personnages mettent en lumière la beauté et la force des relations humaines. C’est aussi au cours d’une balade en forêt que les personnages de OLD JOY feront le deuil de leur jeunesse insouciante. Enfin, il y a la manière poétique, corrosive et burlesque avec laquelle Roy Andersson nous donne à voir la condition humaine dans NOUS LES VIVANTS.

Pour vous consoler, vous pourrez vous régaler avec le dernière comédie de Woody Allen, grand pessimiste devant l’éternel, dont je ne résiste pas à citer cet aphorisme : « En résumé, j’aimerais avoir un message un peu positif à vous transmettre, je n’en ai pas. Est-ce que deux messages négatifs, ça vous irait ? ».

Sylvie Larroque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://atalante-bayonne.cinebb.com
 
gazette n° 207 : Noir c'est noir...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collection Rouge et noir chez Fleuve Noir
» La mode : Noir c'est noir !!
» [Jacq, Chistian] Le pharaon noir
» Macros le noir
» L'Escadron Noir - Dark Command - 1940

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des passionnés de cinéma  :: les éditos de la gazette-
Sauter vers: