Le Forum des passionnés de cinéma

Discussions et échanges sur le théme du cinéma d'art et essai à Bayonne, sur tout le Pays basque, le sud des Landes et ailleurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un cinéma en danger près de nous...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ramuntxo



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Un cinéma en danger près de nous...   Ven 2 Déc - 15:09

Le Cinéma de Contis a besoin de vous plus que jamais

Bonjour !


Le cinéma de Contis a le sourire qui se coince, depuis cet été... Nous avions eu la possibilité de les rencontrer cet automne, et constater combien leur fragile équilibre fut mis à mal par des "bien-entendu !", des "évidemment", qui deviennent aujourd'hui des dialogues de sourds et des amnésies confortables.

"2005, Année du Brésil ? On vous suit sur ce projet !" Le Directeur de la Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Aquitaine passera une journée et une nuit entière au Festival qui accueillait Gilberto Gil. Et n'aura de cesse de féliciter les prganisateurs pour cette proposition "cohérente" par rapport à la politique culturelle de notre grand pays. Parce que c'était difficile ! Parce que c'était gros. Parce que cela risquait même d'altérer l'image d'un festival modeste mais génial, du fait de l'obligation d'accueillir Gilberto Gil vers le village - plus grand - d'à-côté, et de demander une participation financière plus importante aux spectateurs...

Aujourd'hui, la DRAC fait la sourde oreille.
Et n'accepte pas l'idée de se la faire tirer. Menaçant aujourd'hui la viabilité d'un cinéma que le vent marin caresse depuis des années sans jamais eu avoir avoir de balayer, lui. Dans cet havre de générosité, les spectateurs ont droit toute l'année à une programmation riche, entre films commerciaux de qualité et petites perles de cinéma indépendant. L'un des rares endroits en France où, à 11h du matin en plein été, Betty et Rainer sont ravis de vous accueillir sur la rétro de Bergman, ou sur "In the mood for love"...

Il faut espérer que les citoyens autour de Contis comprennent le danger de voir disparaître leur cinéma. Même s'ils n'y vont pas. Pour ne pas les laisser seuls entourés de beaux discours clinquants et de salles désertées et claquées.

Au cas où, on va relayer leur cri d'alarme. Et les soutenir. Financièrement (les salariés de l'Atalante ont déjà sorti leurs calculettes pour voir ce que chacun pourrait leur envoyer). Publiquement aussi... Parce que, tant qu'ils sont là, ces artisans des salles, on sait que notre zone de programmation comptera un relais supplémentaire : les gros groupes de distribution cinéma ne pourront considérer le Sud Ouest comme le trou du cul d'un monde dont nous serions les anomalies.

Réfléchir à les aider, c'est un acte citoyen. Et plutôt malin. Déduire 50 € de ses impôts pour les leur verser, c'est au bout du compte intervenir sur le mode d'attribution de notre fiscalité là où l'on souhaiterait que notre argent soit utile... Et réduire la distance entre nos possibilités et notre désir d'équilibres culturels, sociaux...

Les exemples où l'on pourrait choisir d'intervenir sont multiples, bien sûr... Un exemple récent : le 14 décembre, devant la sous-préfecture à partir de 17 h 30, c'est un collectif autour de Emmaüs et de la Table du Soir qui lancera à son tour un cri d'alarme sur leurs difficultés à gérer la détresse dans les rues de Bayonne.Il y a quelque années, on entendait que la France ne pouvait pas accueillir "toute la misère du monde". Aujourd'hui, cette misère nous appartient. Comme les moyens d'envisager de la combattre...

Merci pour votre attention, pour votre relais...

Ramuntxo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ramuntxo



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 29/08/2005

MessageSujet: Le message de Betty et Rainer, de Contis   Ven 2 Déc - 15:13


Rainer, directeur du Festival
Betty Berr, directrice artistique


Chers amis,


Notre situation financière est aujourd'hui très délicate et notre survie en danger.

Le Festival 2005, vous vous en êtes rendu compte, a été un succès de part la qualité des évènements qui l'ont ponctué mais aussi de part sa fréquentation.

Malheureusement, un certain nombre de subventions, que nous espérions, ne nous a pas été alloué créant un déficit de plus de 50.000 €, auquel l’association « A CONTIS » ne peut faire face.

Nous ne regrettons pas pour autant l'ambition qui nous a animés cette année : Gilberto GIL a choisi Contis pour participer au seul débat politique de sa venue en France et l'échange culturel dont nous avons été à l’initiative avec le Festival International do Audiovisual de Atibaia au Brésil est en train de se concrétiser.


Tout cela constitue pour nous une satisfaction, presque un aboutissement de 10 ans de travail et de lutte.


La cruelle réalité économique et la défaillance de certains acteurs institutionnels, nous rattrape néanmoins et nous oblige à nous tourner vers vous, nos fidèles soutiens.


Il ne nous reste plus que la solution de recourir à une souscription.


Nous vous proposons de nous aider sous forme d'un don déductible de vos impôts.

A cette fin, nous vous joignons la législation adéquate ainsi que le modèle d’attestation et nous vous enverrons, dès réception de votre don, cette attestation destinée à l’administration fiscale.


Si chacun d’entre vous fait un don de 50 €, ou plus bien sûr, jusqu’à 1 500 € ou plus, si vous êtes une entreprise, nous serons sauvés.


A ce sujet, sachez que nous travaillons déjà d'arrache pied à l'élaboration de ce 11ème Festival de Contis.

Il aura lieu du 21 au 25 juin 2006, sera placé sous le signe de la Francophonie et plus particulièrement de l' Afrique et verra naître un échange culturel avec le Fespaco, festival de cinéma Burkinabais.

De nombreux artistes sont pressentis pour y venir : Salif KEITA, Mory KANTE, Manu TCHAO.

Un débat sera de nouveau organisé, avec des représentants de l’Unesco et des hommes et femmes politiques des deux continents.


Ce serait un grand dommage que le cinéma de Contis ferme et que le 11ème Festival de Contis ne puisse avoir lieu.


Cela dépend en grande partie de votre implication et de votre générosité.


Nous comptons beaucoup sur votre compréhension et sur votre aide.

Vous pouvez aussi faire circuler cet appel à souscription.


Recevez toutes nos amitiés

Betty, Rainer
et toute l’équipe du Festival et du cinéma de Contis


Association A contis Rue des Avocettes BP 40 40170 SAINT JULIEN EN BORN

Tel: 05.58.42.88.07 Fax: 05.58.42.44.71

E mail: cinema.contis@wanadoo.fr
Site: http://www.cinema-contis.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un cinéma en danger près de nous...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quel(s) personnages(s) du Whoniverse vous identifiez-vous ?
» Nouveau
» Paul Éluard. (1895-1952 ) Plus Près De Nous.
» Quand les affiches de cinéma nous mentent!
» Sommes nous dans une dynamique de dépersonnalisation du cinéma?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des passionnés de cinéma  :: ciné-passion-
Sauter vers: