Le Forum des passionnés de cinéma

Discussions et échanges sur le théme du cinéma d'art et essai à Bayonne, sur tout le Pays basque, le sud des Landes et ailleurs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pompoko - Isao Takahata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akira64

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Pompoko - Isao Takahata   Jeu 12 Jan - 4:53

Bonsoir tout le monde!

A faisait un moment que j'etais pas passé (et j'ai loupé pleins de films que je reclamais dans un autre topic Crying or Very sad boulot oblige j'ai du partir de la cote pendant quelques mois)

Bref ...

Alors pour preparer la sortie du SUBLIME Pompoko de Isao Takahata prevu la semaine prochaine, je ressors ma ptite critique du film faite lors de sa decouverte à l'achat du dvd japonais.
Je prefere prevenir qu'il y a quelques spoilers (en gros si vous voulez etre vraiment surpris ne lisez pas ce qui va suivre)

Heisei Tanuki Gassen Pompoko de Isao Takahata



Derriere ses allures de "Bisounours movie", ce film est tres profond.
Pour rappel de l'histoire, alors que une grande expension urbaine s'organise au Japon, les Tanukis depités de voir leur foret jour apres jour reduite du fait des travaux, s'organisent afin de faire stopper tout cela.

Bien entendu rien qu'à l'histoire, on se doute bien que le film de Takahata se veut avant tout ecologiste, et cela de facon tres claire et intelligente, on rentre de suite dans l'histoire et une fois presenté le quotidien "paisible" des Tanukis, il attaque en montrant comment l'humain detruit tout cela.

Ce qui est interessant dans ce conte, c'est que Takahata n'hesite pas à nous montrer la "violence" et la mort (alors que le film s'adresse bien entendu aux enfants en premier lieu), les differentes operations menées par les Tanuki provoquant des victimes humaines (comme les premiers ou ils envoyent carrement des camions dans les fossés) et il n'oublie pas non plus de montrer le quotidien malheureux des Tanukis (ecrasés, capturés,...) Et il met tres bien tout cela en opposition avec les parties plus legeres (droles) comme cette minute de silence absolument pas respectée chez les Tanukis (et il faut dire que l'humour est assez particulier meme si j'ai vraiment aimé comme l'utilisation particuliere des roustons )

Ensuite, je trouve que l'organisation de la societé des Tanukis est une grosse metaphore de la société humaine (preuve avec les decisions proposés en 1er lieu apprendre la securité routiere, ensuite creer des patrouilles pour les Tanukis pris aux pieges) et la encore Takahata n'y va pas de main morte, denoncant l'elitisme avec la proposition des renards, à savoir que les tanukis transformistes s'integrent dans la societe et tampis pour les autres (pratique que l'on retrouve tous les jours dans d'autres domaines), la reprise commerciale honteuse de l'operation Ectoplasmes par le parc d'attraction et la proposition qui en decoule,....

Et ce n'est pas tout, je trouve que les 20 dernieres mn sont d'une intensité dramatique absolument magnifique avec tout d'abord cet ultime tentative d'opposition menée par Gonta et qui finira comme prevue tres mal (et la encore on hesite pas a nous montrer le resultat) et la "resignation finale" absolument deroutante.

Pour reprendre les paroles d'un Tanuki qui resume au combien ce film
"Les humains sont devenus tanukis, des vieux tanuki roués et puants empestant tous les alentours, RENDEZ NOUS NOS FORETS, RENDEZ NOUS NOS PRAIRIES, RENDEZ NOUS NOTRE PAYS!", la encore on peut se douter que c'est le real qui s'exprime a travers cela. Et une petite touche utopiste (et tres belle) avec la derniere action menée par les Tanukis qui ne sert certes strictement à rien mais tel est l'utopie de tout facon ...

Car en definitive, ce sera ainsi les Tanukis non transformistes sont plus ou moins condamnés et les autres integrent la societé (non sans mal la encore on peut noter le " Mais comment les humains peuvent ils vivre comme ca" : je me le demande moi meme) n'hesitant d'ailleurs pas à renoncer à tout leur passé (comme ceux qui se mettront dans l'immobilier et deforesterons sans hesiter, l'appat du gain bien sur).

Enfin Takahata finit tout de meme sur une petite touche sympathique (car un tanuki qui ne s'amuse plus n'est plus un tanuki).
Perso, voir des contes pour enfant si profond et sans aucune "censure" de ce fait, j'en redemande vivement! Et aujourd'hui ou notre presse et nos habitants se ruent tous sur les magnifiques oeuvres de Miyazaki accroissant grandement sa popularité, il serait peut-etre temps d'en faire de meme avec Takahata car il le merite vraiment !
9,5/10



En esperant que cela vous donnera envie et surtout ... allez y nombreux, vous ne le regrettez pas! Wink Juste en petite precision, ne vous laissez pas derouter car ce film integre pas mal de traditions japonaises (ce qui rend sa sortie dans notre beau pays encore plus incroyable)
Vivement vos avis Smile

Sortie nationale prévue pour le 18 Janvier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira64

avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 04/11/2005

MessageSujet: Re: Pompoko - Isao Takahata   Mar 24 Jan - 17:09

Eh beh ! Si je m'attendais à une telle distribution pour ce film !
Donc les multiplexes le proposent actuellement (la "ghibli touch" ... incroyable quand meme!) mais probleme ... en VF !!!
Hors comme je l'ai dis ce film est assez ancrée dans les traditions japonaises.
La VF est pas trop mal d'apres les 1ers echos ... mais bien entendu gache un peu les chansons.
Donc ma ptite question ... est qu'on peut envisager de voir ce film en VO sur grand ecran?
Ca serait sympa en tout cas, je vous y encourage tous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pompoko - Isao Takahata
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Tombeau des lucioles - 1996 - Isao Takahata
» Isao Takahata au festival d'Annecy
» Isao Takahata
» Le Tombeau des Lucioles 火垂るの墓 (1988, Isao Takahata)
» [Réalisateur] Isao Takahata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des passionnés de cinéma  :: ciné-passion-
Sauter vers: